FRANCESCA SENES

Je suis née en Sardaigne, où j’ y ai grandi. Je suis une voyageuse assidue.

Ma grande curiosité pour les langues, et les minorités ethniques, en particulier celles d’Orient, m’ a amenée à suivre une licence en Langues et Civilisations Orientales à l’Université de Rome « La Sapienza », obtenue en 2011.

Mes grandes passions m’ ont ensuite guidée vers une vie de voyage, de formation et de découverte. 

Pendant la période à l’université, j’ai passé un an à Paris participant au projet Erasmus et trois mois en Syrie, où j’ai étudié à la faculté des langues de l’université de Damas, approfondissant la connaissance de la langue arabe. Pendant cette période, j’ai également visité la Jordanie et le Liban. Après mes études, j’ai effectué un long voyage solitaire à travers l’Australie pour découvrir la culture aborigène dont j’ étais profondément attirée. Quelques mois plus tard, je suis retourné dans le bassin méditerranéen, en Tunisie, où je vis pendant plus d’un an et approfondis la connaissance de la langue arabe à l’école Bourghiba de Tunis, puis, va suivre un master en relations euro-méditerranéennes RELMED à Terragona.

Après avoir terminé mon master en 2014, j’ ai déménagé en Angleterre, à Coventry, où j’ai travaillé comme interprète au Coventry Refugee Centre.

Par la suite, j’ai décidé d’enrichir mon expérience de voyage en allant en Équateur. A Quito, avec l’ONG ENGIM International, j’ ai travaillé comme enseignante dans une école bilingue de kichwa et d’espagnol. A ce moment, je suis entrée en contact étroit avec la culture des indigènes Kichwa, ce qui a approfondi mon intérêt pour la nature et ses remèdes naturels.

J’ ai été professeur d’italien  pendant tout le 2017 dans un premier centre d’accueil pour réfugiés le CTA Vel Mari à Alghero.

Dans le cadre du projet, je réalise les interviews et les traductions en anglais, français et espagnol.

J’ élabore les sous-titres de documentaires et les légendes du livre photographique, qui sont diffusés sur les réseaux sociaux.